in

Que planter sur une butte de permaculture : nos 3 astuces !

que-planter-sur-une-butte-de-permaculture

planter butte permaculture

 

Quiconque s’intéresse à la permaculture trouve souvent ce célèbre mot «butte» rapidement au cours de son processus de découverte. Même s’il a l’air être la “star” dont nous parlons inévitablement dans la permaculture, la vraie signification du mot “butte” reste incompréhensible pour la majorité des gens. Alors, qu’est-ce qu’une butte de permaculture ? On peut simplement dire qu’il s’agit d’un milieu de croissance pour le concept de permaculture, généralement des légumes. Oui, mais cela ne vous aide pas vraiment à vous faire une image plus claire et complète. Entrons plus dans le détail !

Que planter sur une butte de permaculture ? Un peu d’histoire

Même avec sa démocratisation croissante avec le maraîchage bio-intensif et la propagation permanente du concept de permaculture (dont elle est une technologie indispensable), planter sur des buttes de terre n’a rien de nouveau ! Si de nombreuses populations anciennes dans le monde (Amérique Latine, Bolivie, Mexique, Equateur, Colombie) cultivaient sur les buttes pour se nourrir, vous pouvez imaginer que ce n’est pas un amusement, mais à cause de la nécessité de ce type de milieu de culture.

Que planter sur une butte de permaculture ? Le concept des buttes

À l’époque, les jardins potagers étaient constitués d’une série de parcelles régulières où sont cultivés des légumes. Avec le temps, les agriculteurs ont crée des nouvelles méthodes de culture sur de petites billons. En exposant les côtés des billons à la lumière directe du soleil, cette technologie peut écarter les racines de l’humidité du sol et chauffer ce dernier plus rapidement. Ce processus s’est développé à ce jour, conduisant à la soi-disant plantation de légumes sur butte.

Le système se base pour cerner des lanières plates de 2 mètres de large à la longueur voulue et à mettre sur le sol des tas de branches, déchets verts, troncs d’arbres, feuilles mortes…Cette butte arrangée retient les déchets végétaux des deux côtés à travers des bûches et des murs en pierre, puis est supprimée d’un dôme de terre mixé à du fumier.

De l’hiver à l’automne suivant, c’est sur ce type de substrat nutritif et fertile que sont disséminés, transplantés et cultivés des légumes. Les racines traverseront la terre pour croître dans les déchets végétaux en dégradation et absorber les nutriments dont elles ont besoin. Par rapport aux potagers traditionnels, le rendement y est meilleur car le sol est plus abondant et plus riche en nutriments, ce qui peut rendre la culture plus dense.

En automne, les tas des légumes ajoutés aux déchets végétaux et au compost sont mélangés à l’essence existant où ils continueront à se décomposer, augmentant ainsi la fertilité du sol. Le substrat toujours abondant est plus aisé à manipuler, et la position haute de la butte facilite la récolte.

La culture de légumes sur butte est une technique spécialement dédiée aux jardiniers disposant d’un espace limité, ainsi qu’aux personnes souffrant d’une diminution des capacités de déplacement ou aux maux de dos.

Que planter sur une butte de permaculture ? La combinaison de cultures

Il est fortement recommandé d’adopter la technique de compagnonnage. En intensification biologique, on plante toujours deux ou trois espèces complémentaires sur le même lit après avoir calculé scientifiquement l’espace requis pour chaque espèce. En permaculture, nous avons plus d’espèces, mais moins de calculs. Dans les deux cas, nous nous occuperons de la bonne combinaison de plantes et d’obtenir la meilleure densité de végétation.

Inhabituellement, la permaculture utilise du paillis pour recouvrir le sol et lutter contre les mauvaises herbes. La bio-intensification profite de la rationalisation des plantations et se sert également du fumier comme paillis : il ne doit être déraciné qu’une fois environ par mois après le semis ou lors du repiquage. À cette heure, la végétation semée est déjà suffisamment en avant et suffisamment d’espaces sont monopolisés (au-dessus et au-dessous du sol), de sorte que la concurrence des plantes spontanées ne soit plus un problème. Au lieu de cela, ils rempliront les trous laissés par une mauvaise germination, par exemple, et produiront de la biomasse. Dans les deux cas, la couverture du sol réduit considérablement les besoins en eau.

On cite quelques légumes qu’on peut cultiver sur une butte :

  • Courges ;
  • Courges musquées ;
  • Chénopodes ;
  • Fenouil ;
  • Cornichons ;
  • Physalis ;
  • Tomatillos ;
  • Cardes.

Written by Yvan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

carré potager

Que planter dans un carré potager : faites pousser vos aliments !